Logo labrador Guisachan

Golden retriever
Elevage de Guisachan

 

Education

OU COMMENT TRANSFORMER VOTRE FAMILLE EN MEUTE

Vaste sujet que celui de l’éducation de son chiot. Il y a d’excellents manuels sur la question, en vente dans toutes les bonnes librairies!
Nous n’avons pas l’ambition de faire aussi bien et aussi complet que les auteurs de ces livres, auxquels nous vous recommandons d’avoir recours de toute façon.
Nous souhaitons juste vous donner ici quelques bases et quelques pistes de travail avec votre Golden Retriever afin de vous éviter de tomber directement dans les pièges les plus gros, surtout s’il s’agit de votre premier chien.
L’éducation de votre chiot doit commencer dès que vous quittez notre l’élevage avec lui. Perdez tout de suite la mauvaise habitude de vous dire qu’il n’est qu’un bébé et qu’il ne peut pas comprendre. Bien sûr il ne peut pas TOUT comprendre à deux mois, mais il peut en comprendre une grande partie!
Alors inutile d’attendre qu’il ait 6 mois pour vous décider à lui inculquer quelques règles de vie. Plus vous commencez de bonne heure et plus votre travail avec votre chien sera facile.
La notion qui sera la base de vos rapports avec votre chiot/chien est la notion de hiérarchie.


LA NOTION DE HIERARCHIE:

Votre bébé Golden Retriever est une superbe boule de poils qui vous fait totalement fondre, certes. Mais, n’oubliez jamais qu’il descend du loup (il y a longtemps, mais ses lointains ancêtres étaient des vrais loups!) et que tout comme un loup son mode de fonctionnement social est la hiérarchie. Vous ne pourrez jamais le faire fonctionner en termes de papa - maman - les enfants - le chien. Alors ce sera à vous, sur ce sujet là, de vous adapter à lui. Il va falloir apprendre à vivre avec les notions de dominant et dominé.
Sachez tout de même que vous ne devriez pas rencontrer de difficultés particulières car le Golden Retriever est un chien qui accepte très facilement sa position de dominé et qui est très tolérant: il vous pardonnera sans peine vos petites erreurs et ne profitera pas de façon "effrontée" de la situation si vous avez quelques failles dans votre système éducatif.
D’autre part, votre chiot a été élevé et socialisé par nos soins pour aller vivre dans une famille. Il est donc préparé à ce que vous allez lui demander de faire. Et n’oubliez pas qu’il est toujours possible de nous passer un petit coup de fil ou de venir nous voir si vous rencontrez une difficulté.
Pour votre chiot/chien votre famille est donc dorénavant sa meute. Il faut donc que TOUTE LA FAMILLE lui donne sa place au sein de la meute et cette place est celle du dominé. En aucun cas il ne faut lui laisser envisager ou imaginer qu’il puisse monter dans la hiérarchie.
Votre Golden Retriever se voit donc assigner, dés son arrive, la dernière place dans la hiérarchie.
Il n’en sera ni malheureux ni vexé, bien au contraire. Un chien est beaucoup plus à l’aise et "bien dans ses baskets" s’il a une vraie place dans la meute, et une place reconnue et admise par tous. Des difficultés d’acceptation de sa place de dominé pourraient émerger si l’un des membres de la famille (en général un enfant) décide de lui accorder un statut supérieur au sien. A vous de veiller au grain!

Même le plus petit enfant de la famille est supérieur à votre chien dans la hiérarchie. Donc, il ne faut pas laisser vos enfants prendre une position de dominé par rapport à votre chien: se rouler par terre pour jouer avec lui, se laisser voler de la nourriture, se laisser mordiller par le chiot C’est à votre ou à vos enfants de bien fixer les règles de jeux avec le chien. Ils doivent aussi cesser immédiatement de jouer avec lui s’il ne veut pas les respecter.

Qu’un chiot ou jeune chien mordille en jouant, cela n’a rien de particulièrement anormal et ce n’est pas du tout un signe d’agressivité. C’est le type de comportement que tout chiot a au sein du groupe formé par ses frères et sœurs. Mais il est tout de même important de bien expliquer à vos enfants que le fait d’accepter de jouer avec votre chiot comme si ils étaient eux-mêmes des chiots peut engendrer des tentatives de domination envers eux.
De la même manière que l’on apprend à un enfant à respecter le panier où le chien va se reposer, on lui apprend à jouer avec lui.
Voici quelques petites règles importantes à respecter si l’on veut que son chien soit bien positionné dans sa hiérarchie, c’est dire au dernier niveau.

La nourriture: en tant que petit dernier dans la hiérarchie, votre chien doit manger après vous (dans une meute de loups les dominants mangent en premiers et les dominés prennent les restes). Si vous préférez, pour des raisons pratiques, que votre chien mange avant vous, nourrissez le au moins 45 minutes avant de passer table et si possible dans une autre pièce que celle où vous-mêmes allez manger.
Votre chien ne doit pas venir quémander à table (donc ne lui donnez jamais rien pendant que vous mangez) et si c’est le cas isolez le dans une autre pièce jusqu’à la fin du repas. Ne le tapez pas pour le faire partir: il va préférer une petite tape à votre indifférence. Emmenez-le sans colère mais avec fermeté.


Le panier: vous devez attribuer ‘à votre chien un endroit à lui (panier, coussin, couette) où il sait qu’il peut venir se reposer tranquillement s’il en éprouve le besoin, et où il viendra se réfugier lorsqu’il aura été grondé. Ne le pourchassez jamais dans son panier. Le simple fait qu’il y aille naturellement après une remontrance de votre part est déjà un signe de soumission et d’acceptation de sa faute.
L’endroit où vous allez installer le panier (et il faut qu’il reste toujours à la même place) de votre Golden Retriever doit être choisi avec soin. En effet, il faut choisir un coin calme de la maison, où les passages ne sont pas trop importants. Essayez d’éviter les endroits tels que les couloirs car ce sont des lieux de passages stratégiques où votre chien pourra surveiller tout le monde. De ce fait, il pourrait en arriver à croire qu’il a pris du grade dans la hiérarchie.
Pour le panier de votre Golden Retriever, achetez tout de suite un panier adapté à sa taille adulte (il va grandir très, très vite). Préférez un panier en plastique épais où vous disposerez une vieille couverture ou serviette de toilette. N’achetez pas de panier en mousse ou en rotin.
De même que vous devez respecter le panier du chien, il doit lui aussi en contrepartie respecter les chambres à coucher. Il faut lui en interdire l’accès car il s’agit là de lieux stratégiques.


Les voyages en voiture: tant que votre Golden Retriever est encore chiot, nous vous recommandons de le faire voyager aux pieds du passager avant ou aux pieds des passagers à l’arrière. Lorsqu’il aura atteint environ 4 mois, commencez à l’habituer à voyager dans le coffre de la voiture (si vous avez une voiture équipée avec un coffre avec hayon, c’est à dire donnant directement dans l’habitacle). L’idéal est de lui acheter une caisse de transport (animalerie) qui lui permettra de voyager au calme, sans sauter continuellement sur le siège arrière. La caisse de transport est aussi un bon moyen pour éviter que votre chien finisse sur le pare-brise en cas d’accident. N’oubliez pas qu’il n’a pas de ceinture de sécurité!
Si votre chiot a tendance à être un peu malade en voiture, habituez le tranquillement en commençant à lui faire découvrir la voiture à l’arrêt (jouez avec lui dans la voiture pour qu’il prenne confiance). Ensuite, faites des trajets très courts et augmentez progressivement les distances. Si les symptômes persistent, votre vétérinaire ou pharmacien vous conseillera un produit adapté.


Les jeux et les récompenses : c’est à vous de décider quand vous voulez jouer avec votre chien ou quand il mérite une récompense. Ce n’est pas à lui de prendre la décision, jamais. Si vous lui donnez l’habitude de céder systématiquement à ses demandes, il prend la main. Et c’est votre statut de chef de meute qui en prend un coup.


Le respect des ordres: un ordre donné doit TOUJOURS être respecté. Quel que soit le temps que cela vous prenne, il faut que votre chien cède lorsque vous lui donnez un ordre. Si un ordre n’est pas obéi, c’est là encore le chien qui gagne.
Un ordre exécuté doit toujours être récompensé (caresse ou friandise), même s’il n’a pas été exécuté immédiatement.


La cohérence des ordres et commandements: prenez l’habitude d’utiliser TOUJOURS le même mot pour donner le même ordre à votre chien.
Par exemple: « ici» ou « aux pieds » pour faire venir votre chien vous; "au panier" ou " ta place" pour le faire aller dans son coin à lui.
Il est important que ces mêmes mots soient utilisés par tous les membres de la famille sinon votre chien risque de s’y perdre et de ne plus savoir ce que l’on attend de lui. Les ordres donnés doivent être simples et brefs. Si vous vous lancez dans un grand discours, votre chien ne peut comprendre qu’il s’agit là d’un ordre.


Le bon ton pour donner un ordre: c’est finalement beaucoup plus le ton que vous allez utiliser que le mot lui même qui va vous permettre de vous faire obéir. Un ordre doit toujours être donné avec un ton ferme, en montant très légèrement le ton si besoin est. Il ne s’agit pas de s’énerver si votre chien n’obéit pas immédiatement à votre ordre. Répétez l’ordre en étant de plus en plus ferme, jusqu’à ce qu’il obéisse. Ne tombez pas dans le piège de vous énerver et de crier après lui en lui lançant des menaces diverses et variées auxquelles il ne pourra rien comprendre.


Une éducation qui se fait presque uniquement à la voix: il est très rare que l’on ait besoin d’avoir recours à une bonne fessée avec son Golden Retriever. Il n’attend qu’une seule chose de la vie: s’amuser avec vous et vous faire plaisir. Donc, à partir du moment où il comprend ce que vous lui demandez, il na aucune raison de ne pas le faire. Toute la difficulté consiste alors à comprendre son chien et se faire comprendre par lui. Il faut donc accorder une grande importance à la communication avec lui. En vivant ensemble, vous allez apprendre à vous connaître et très rapidement vous saurez décoder ses "mimiques" et lui les vôtres. Mais il peut arriver qu’il décide que "NON" même sil a parfaitement compris votre ordre.
Il peut par exemple décider qu’il veut à tout prix grignoter les pied du fauteuil offert par "belle-maman". Vous dites "NON" une fois fermement, "NON" une seconde fois encore plus fermement. Si vous êtes patient vous pouvez aller jusqu’à 3 fois. Si aucune réaction ne s’est produite chez votre Golden Retriever en dépit de tout cela, commencez à vous approcher de lui de façon menaçante et en vous étant préalablement équipé d’un journal ou d’un torchon. Sil ne réagit toujours pas, recommencez à dire "NON" très fermement et donnez lui une petite tape sur les fesses avec votre "outil pour chien têtu" jusqu’à ce qu’il cède.
Ceci n’est bien sûr qu’un exemple mais le comportement recommandé ici est celui à adopter pour toute bêtise.


Obtenir la propreté de votre chiot: il est en général facile d’inculquer la propreté à un chiot Golden Retriever, et finalement cela dépend beaucoup plus de vous que de votre chiot. Lui est "propre" depuis qu’il sait marcher (c’est à dire depuis qu’il a 15 jours). Un chiot ne souille jamais sa couche (sauf s’il est malade bien sûr). A vous donc de lui apprendre que sa notion de "couche" couvre en fait toute la maison et non uniquement son panier.
Sachez qu’un chiot fait ses besoins très rapidement après avoir mangé. Il est donc recommandé de le sortir dans le jardin dés la fin du repas et d’attendre qu’il fasse. Lorsqu’il a fait ses besoins, penchez vous vers lui et félicitez le chaudement. Il verra ainsi que cela vous fait très plaisir.
En revanche, s’il fait à la maison, dites "NON" fermement au moment où il fait si vous n’avez pas pu intervenir avant et l’emmener dehors. Un chiot qui cherche à se libérer est rapidement repérable: il tourne, vire à droite, à gauche et commence à se mettre en position accroupie. Dés que vous le voyez faire, prenez le dans vos bras en disant ""NON " et déposez-le dans le jardin. Félicitez très chaleureusement dés qu’il fait en disant "c’est bien" d'une voix très douce et câline.
Il est inutile de rouspéter un chiot lorsque vous arrivez et que le mal est déjà fait: votre bébé a très peu de mémoire et il ne se souvient pas de ce qu’il vient de faire. Il ne comprendrait donc pas pourquoi il se fait remettre à sa place et il trouverait votre comportement tout fait incohérent pour un chef de meute!


Gérer les bêtises de votre chiot: tout bébé, votre Golden Retriever ne sait pas comment se comporter à la maison. Il ne sait pas non plus ce qu’est une "bêtise" ou une "bonne action". Alors il faut lui apprendre. Il est gai, joueur et plein d’imagination. Lorsque vous êtes avec lui à la maison, laissez le découvrir tous les objets et les meubles et surveillez le de près de façon à intervenir en cas de tentative non autorisée. Lorsque vous n’êtes pas là, et tant qu’il est bébé et donc peu fiable en ce qui concerne les bêtises potentielles, laisser le enfermé dans la pièce où il a son panier et ses jouets. Vous aurez pris soin pour les premières semaines d’enlever de cette pièce tous les objets précieux ou dangereux. Il ne faut tout de même pas trop lui faire confiance au début et il ne faut pas non plus le tenter!
C’est aussi dans cette même pièce que vous le mettrez pour la nuit.

Les premières nuits à la maison, n’étant pas habitué à dormir seul, il risque de pleurer et d’aboyer pour vous appeler. Ne le prenez pas comme une manière de vous empêcher de dormir, il est juste angoissé. Ne tombez pas non plus dans le piège de le prendre avec vous dans la chambre. Si vous cédez une fois, il vous fera une vie d’enfer pour être toutes les nuits avec vous. Alors armez-vous de patience et de courage et résistez fermement à ses appels. Il faut qu’il apprenne à gérer ses nuits tranquillement et sans stress. Si vraiment il vit très mal ses premières nuits chez vous, vous pouvez lui mettre dans son panier une bouillotte (la chaleur va le calmer et lui rappellera le contact avec sa mère et sa fratrie). Vous pouvez aussi mettre dans la pièce où il dort un vieux réveil qui fait "tic-tac": ce bruit régulier est rassurant et rappelle aussi les battements du cœur de sa mère. Mais rassurez-vous, en règle générale, cela ne dure que 2 ou 3 nuits. Dés que ces manifestations cessent, vous pouvez vous dire que votre chiot vous a définitivement accepté et adopté, vous, votre famille et votre maison!


Les jouets: fournissez à votre chiot quelques jouets qui seront à lui et avec lesquels il pourra faire ce qu’il veut, y compris les mordiller totalement. Optez de préférence pour des jouets type balle en caoutchouc dur et os en "peau de buffle", ils ne sont pas dangereux pour lui. Changez régulièrement ses jouets lorsqu’ils sont usés, surtout les os en "peau de buffle" au moment du changement de dents. Comme un enfant, il va avoir un peu mal aux gencives et avoir besoin de mordiller. Il est donc important de lui apprendre ce qu’il a le droit de mordiller et ce qu’il ne doit jamais toucher!

En résumé :
- chacun à sa place dans la meute, et votre Golden Retriever se situe le dernier dans la hiérarchie
- soyez logique, cohérent et rigoureux dans l’éducation de votre chien.


                                                                (Retour en haut de page)

Accueil | Actualités | Chiots | Etalons | Photos | Palmares | Nous contacter | Liens | Santé | Exercice | Education | Alimentation | Confirmation expositions
Copyright © 2012 EARL Guisachan. Tous droits réservés.                    guisachan@golden-retriever.fr